BLOG,  illustration

Illustrations : La crise comme accélérateur de transformation

L’après confinements, une période d’apprentissages, d’opportunités et d’enseignements.

Ce qui été impossible hier est devenu possible. (télétravail, décalage des horaires, simplification de procédures, mise en place d’outils numérique collaboratif, organisation différente du travail…)

Des changement d’échelle à plusieurs niveaux ont vu le jour. Quels sont les principaux enseignements et apprentissages ?

NOTRE RAPPORT AU TEMPS.

RECHERCHE DE SENS ET PRISE DE RECUL.

L’APPROPRIATION DE NOUVEAUX OUTILS NUMÉRIQUES.

LA RÉVÉLATION DE NOS FORCES ET FAIBLESSES.

UNE PLUS FORTE MOBILISATION.

LA VOLORISATION DES INVISIBLES.

EXPÉRIMENTER / TESTER.

PRISES D’INITIATIVES.

Que faut-il faire maintenant pour capitaliser sur ces évolutions ?
En tant que manager : offrir de l’écoute, des espaces d’expression.
En tant que dirigeant : accompagner les managers, proposer des coaching d’équipe, organiser des discussions.
Purger et accompagner la santé mentale. Prendre le temps.

Le nombre de visio à considérablement augmenté, et nous le savons elles sont vraiment énergivores. La gestion des enfants pour les parents en télétravail reste une question délicate et usante, entre le sentiment de ne pas être totalement présent pour son ou ses enfants, et le sentiment de ne pas pouvoir être totalement concentré sur son travail… Les vécus sont différents, l’isolement grandissant. Les écarts se creusent entre salariés, : entre ceux qui sont agiles avec les outils informatiques, ceux qui n’ont pas ou peu de débit internet, ceux qui ont des enfants en bas âges, ceux qui n’ont pas ou peu de moyens techniques…

À mon sens, le lancement de baromètre social dans les entreprises ou collectivité pourrait permettre de mieux sentir l’état de santé des équipes. C’est une étape indispensable avant une reprise à la normale, pour enclencher des actions d’amélioration vis à vis des salariés ou agents.

“Nous essayons de nous entourer d’un maximum de certitudes, mais vivre, c’est naviguer dans une mer d’incertitudes, à travers des îlots et des archipels de certitudes sur lesquels on se ravitaille…”

Edgar MORIN